Story 22 : Le sens du partage

Sens du partageJe like, je share. J’aime, je partage… Je follow donc je suis. Je tends mon pouce vers le ciel sans savoir ce qu’il y a derrière les nuages. Je suis super-connecté, en permanence scotché à mon réseau. Je n’existe que par mes deux millions de clics quotidiens – une méga-branlette du doigt. J’habite une toile géante où l’info pertinente est aussi rare que de croiser deux nains dans une même rame de métro la même journée. Mais qu’importe ! Un clic de l’index et mon pouce se dresse ! Sept cents morts dans une manifestation en Égypte : je like. Un type meurt écrasé entre une gondole et un vaporetto à Venise : je follow. Un nourrisson battu par ses parents en Wallonie : je partage. La Belgique part en couille : j’aime. Pas de panique, il y a de quoi liker jusqu’à la fin des temps : un champion cycliste fait de la pub pour des vérandas, une ex-gloire de l’Eurovision vante les saucisses de friterie, le plus petit chien du monde est aussi grand qu’un hamster, l’homme le plus gros pèse 610 kilos, l’homme le plus vieux a 123 ans, une crème anti-âge pour les chats, un nouveau dentifrice pour des dents blanches comme la neige, les mille lieux qu’il faut avoir vus au cours de sa vie, le Tour de France est propre, la Méditerranée est sale… Clic, clic ! Où est passé le sens réel du verbe aimer, du mot partage ?

Lecture musicale : Bror Gunnar Jansson, Ain’t No Grave (Gonna Hold My Body Down)

 

Comments are closed.